Les écrivains du Chemin des Dames

LE LAONNOIS

Les écrivains du Chemin des Dames
Par René COURTOIS
(extrait)

 

Le Chemin des Dames ? Une longue barre rocheuse inscrite dans le paysage de l’Aisne, comme un rempart de la France.
Aussi bien, le Chemin des Dames fut-il toujours présent à tous les rendez-vous de l’histoire. De César à Napoléon, les combattants les plus divers s’y affrontèrent de manière souvent très sanglante.

En 57 avant J.-C., César, qui a passé le Rubicon, arrive, à marche forcée, au bas du Chemin des Dames, à Berry-au-Bac, au secours des Rèmes. Il lui faut libérer l’oppidum de Bibrax assiégé par les tribus gauloises coalisées. Mis en échec par les rudes légionnaires romains, les assaillants gaulois n’eurent de cesse que de fuir le plus rapidement possible dans leurs diverses régions d’origine.
Exploitant immédiatement son succès, César soumet en peu de temps tout le nord de la Gaule. Soissons pris, Beauvais occupé, les Nerviens battus dans un ultime affrontement, César est maître.
La Gaule va devenir romaine pour trois siècles au moins.

Un autre événement allait mettre fin à cette domination romaine.

Il va se dérouler en 486, à l’extrémité ouest du Chemin des Dames. Sans doute à Laffaux.
Un jeune roi franc du nom de Clovis arriva du nord. Il devait y mettre en échec Syagrius, le dernier représentant du pouvoir romain.
Devenue romaine en 57 avant J.-C., la Gaule allait devenir franque en 486.

En 595, une fois de plus, au Chemin des Dames, à Laffaux, on allait se battre. La Neustrie affrontait l’Austrasie, c’est-à-dire les reines Frédégonde et Brunehaut engagèrent le combat par leurs fils interposés.

[…]

Extrait de l’ouvrage : Balade dans l’Aisne, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mars 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *