fbpx

Marc Bernard à Nîmes

Nîmes

Marc Bernard, romancier du réel en terre imaginaire,
par Stéphane Bonnefoi
(extrait)

 

 

Les deux périodes majeures qui vont lier l’écrivain Marc Bernard à Nîmes sont troublantes. Troublantes, mais aussi emblématiques de la relation que l’écrivain entretiendra tout au long de sa vie avec sa ville natale. Car si le romancier a peu vécu dans la préfecture gardoise (« j’y viens peu, quinze jours par an tout au plus »), exception faite de son enfance (Marc Bernard quittera Nîmes pour la première fois à l’âge de 18 ans), celle-ci n’aura de cesse de s’insinuer dans ses souvenirs, et, de fait, dans son œuvre. « Il m’est impossible d’écrire un livre où Nîmes ne figure pas », confesse-t-il.

Mais revenons aux deux temps forts précités de sa vie nîmoise. Il faut d’abord relever les trois premières années de l’Occupation (1940-1943). Ensuite, il faudra s’attarder sur l’année 1983, qui est celle de sa disparition.

Années troublantes donc que celles vécues par Marc Bernard – et sa famille – à Nîmes au cours de l’Occupation. Car, au-delà des faits historiques, ces années sont à la fois des années de tourmente, mais également – et de manière contradictoire – de joie, voire d’espérance, pour l’écrivain.

Marc Bernard est mobilisé en septembre 1939 à Marseille, comme infirmier. Auparavant, il a quitté Paris, où il vit principalement depuis 1923, pour passer quelques jours à Nîmes, histoire de « profiter à fond de sa réserve de liberté ». Sa bien-aimée Else Reichmann, rencontrée en 1938 au musée du Louvre, est, elle aussi, à Nîmes avec la fille de Marc Bernard, Annie. Dès qu’il le peut, le militaire les retrouve dans un petit appartement niché à deux pas de ce quartier populaire de la Croix-de-Fer qui le vit naître en septembre 1900. Là, tous trois vivent de « miracles », comme il l’assure à son ami l’écrivain Henri Calet.

[…]

Extrait de l’ouvrage : Balade dans le Gard, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mai 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *