Paul Guimard à Clohars-Carnoët et Doëlan

CLOHARS-CARNOËT, DOËLAN

Paul Guimard, portrait de l’écrivain en inscrit maritime

par Alain-Gabriel Monot

Contemporain du poète René Guy Cadou et originaire du même département, Paul Guimard est né le 3 mars 1921 à Saint –Mars-la-Jaille dans cette Loire-inférieure que ses habitants préfèreront bientôt  nommer Loire Atlantique. Issu d’une famille bourgeoise, il fait de bonnes études qu’il aime à émailler de canulars et de farces au collège Saint-Stanislas de Nantes dont il évoquera souvent la sévère devise « Semper recte » ! L’écriture l’attire très rapidement et, dès l’âge de vingt ans, il opte pour le métier de journaliste, d’abord à l’Echo de la Loire, un quotidien départemental qui l’engage en 1941. Il y travaille encore en 1942, année où il est embauché au grand quotidien régional Ouest-Eclair, qui deviendra à la libération Ouest France.

A la libération, le journaliste prometteur s’oriente vers la radio. D’abord salarié de ce que l’on appelait alors joliment le « journal parlé », il crée également dès 1945 l’émission rapidement remarquée « la Tribune de Paris » qu’il dirigera lui-même jusqu’en 1949. Cela ne l’empêche pas de continuer à écrire – il est alors le collaborateur régulier de la remarquable revue culturelle Arts.

[…]

Extrait de La Bretagne sud des écrivains, Alexandrines, 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *