fbpx

Gide à Uzès

Uzès

Toi, un Gide…
par Martine Sagaert
(extrait)

 

 

André Gide est né à Paris le 22 novembre 1869, dans une famille bourgeoise de confession protestante. Il était âgé de onze ans quand il perdit son père. Paul Gide, d’abord magistrat à Uzès, puis professeur de droit romain à l’université de Paris, auteur d’une Étude sur la condition de la femme dans le droit ancien et moderne, était souvent occupé à travailler dans son bureau, mais les heures partagées avec son fils n’étaient pas seulement consacrées au développement intellectuel de l’enfant (lectures diverses : théâtre classique, farces médiévales, comédies italiennes, contes des Mille et Une Nuits), elles avaient l’agrément que procure le jeu. Paul Gide « musait et s’amusait de tout » : devinettes, « loup y es-tu. Jeux articulés, de bêtes et de clowns. » Dans Si le grain ne meurt, la représentation paternelle, tout auréolée de douceur et de mystère, contraste avec l’image maternelle, aux contours rigoureux. Juliette Gide inculque à André la morale de l’effort et forge son identité. Si André ne respecte pas les règles, Juliette se met en colère et commence ses récriminations par : « Toi, un Gide… »

Les ancêtres d’André, les Rondeaux et les Gide, venaient de régions différentes. La lignée maternelle était normande et la lignée paternelle cévenole.

Au carrefour de ces deux territoires, Gide en tire le meilleur profit et accentue leurs contrastes. Il écrit :

« Entre la Normandie et le Midi je ne voudrais ni ne pourrais choisir, et me sens d’autant plus Français que je ne le suis pas d’un seul morceau de France, que je ne peux penser et sentir spécialement en Normand ou en Méridional […] et que, né à Paris, je comprends à la fois l’Oc et l’Oïl, l’épais jargon normand, le parler chantant du Midi, que je garde à la fois le goût du vin, le goût du cidre, l’amour des bois profonds, celui de la garrigue, du pommier blanc et du blanc amandier. »

[…]
Extrait de l’ouvrage : Balade dans le Gard, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mai 2008

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *