La Mole, Agay Saint-Exupéry

LA MOLE, AGAY

Saint-Exupéry entre Maures et Estérel
par Frédéric d’Agay
(extrait)

 

 

Si l’écrivain-pilote Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) est né à Lyon d’une vieille famille quercynoise, il appartenait à la Provence par sa mère. Marie de Fonscolombe était la fille du baron de la Mole. C’est donc au château de La Mole, près de Saint-Tropez, chez ses grands-parents maternels, que se déroulèrent ses premières vacances varoises.

Ce château médiéval a été aménagé au cours des siècles et rendu habitable au xixe : les remparts extérieurs et les tours d’angle du midi furent rasés pour faire place à une terrasse dominant la vallée de La Mole, où se dresse le platane planté par sa mère pour ses sept ans, en 1882. Un parc est planté avec des espèces rares, des rhododendrons au bord de la rivière, une bambouseraie…

Les Fonscolombe, famille parlementaire aixoise, étaient ouverts à toutes les formes de l’esprit et de l’intelligence, la peinture – la mère d’Antoine peignait au pastel portraits et paysages – la musique avec de nombreux compositeurs, et la nature avec des entomologistes et botanistes… La vie quotidienne dans cet endroit reculé des Maures était assez patriarcale et austère, pastorale et provençale. Antoine s’en souvient dans ses livres et sa correspondance : « Il y avait à La Mole […] une bergerie extraordinaire, une crèche avec des moutons et des chevaux et un bœuf et des bergers et un âne et trois rois mages dix fois plus grands que les chevaux, et surtout une odeur de cire qui est pour moi l’essence de toute fête… j’avais cinq ans… ». Après la mort de son père d’une attaque sur le quai de la gare de la Foux, à Cogolin, sa mère s’installa un temps à la Mole et, pour le jour de sa fête, se souvient-elle dans son livre J’écoute chanter mon arbre, « Antoine apportait un poème : Dieu t’a donné la grâce et la beauté/Et tu nous chéris quelle félicité. »

[…]

 

Extrait de l’ouvrage : Balade dans le Var, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, février 2010.

Un commentaire sur “La Mole, Agay Saint-Exupéry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *