Anne de Tourville à Saint-Servan

SAINT-MALO – SAINT-SERVAN

Anne de Tourville, de Saint-Servan au Prix Femina
par Patrick Delon
(extrait)

« Oui, les fées existent toujours et ont pour terre d’élection la Bretagne » devait se dire une jeune fille toute étonnée en ce début de décembre 1951, après le résultat décerné à Paris par le jury du Prix Femina. Certes, Anne de Tourville avait publié depuis près de dix ans des nouvelles dans les journaux, elle les avait même réunies dans un livre qui avait reçu un prix littéraire, mais cette fois-ci pour son premier roman, le résultat dépassait toutes ses espérances et tel un coup de baguette magique, allait bouleverser son existence calme et provinciale.

Sa famille originaire de l’Orléanais vint par la suite s’installer en Bretagne. Anne Nouël de Tourville de Buzonnière, dite Anne de Tourville, vit le jour le 26 août 1910 à Bais, petite localité d’Ille-et-Vilaine, au sud de Vitré. Elle était la deuxième fille d’une famille qui comptait quatre filles et un garçon. Petite fille aux cheveux de lin, elle passa sa jeunesse au château de Carivan, entre Morieux et Planguenoual dans les Côtes d’Armor jusqu’en 1914, année qui vit le départ de son père à la guerre. Elle en gardait le souvenir d’une vie heureuse à la campagne avec son petit cheval Black. Elle avait six ans et rêvait d’être exploratrice. À la fin de la guerre, sa famille vint habiter à Saint-Servan, où la petite fille, émerveillée découvrira la mer. Elle s’installa dans la villa Les Lauriers, puis à La Corbinière, vieille maison blottie au fond d’un parc planté de grands arbres, non loin de l’hôpital général. Son père y mourra le 24 octobre 1940. Aujourd’hui, le parc a été loti, mais la vieille maison est toujours là. Anne lisait peu, par contre elle aimait raconter des histoires, les écrire et surtout peindre. Elle cherchait à reproduire les choses qui lui étaient apparues en rêve, mais elle devait s’appliquer longtemps pour y arriver, tandis qu’écrire était facile, cela se faisait tout naturellement.

[…]

 

Extrait de l’ouvrage : Balade en Bretagne Nord, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mars 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *