Raymond Queneau au Havre

LE HAVRE

Le(s) Havre(s) de Raymond Queneau
par Philippe Normand
(extrait)

Raymond Queneau naît au Havre en 1903. Son enfance et son adolescence se déroulent au Havre, qu’il quitte à l’âge de 17 ans. La ville portuaire, autant que ses librairies et ses cinémas, façonneront son imaginaire. En 1945, Raymond Queneau retrouve la ville bombardée. Il en suit la reconstruction puis, à partir des années soixante, découvre la ville recomposée par Auguste Perret. Ces trois Havre(s) de Queneau jouent de sa mémoire et entremêlent les lieux de souvenirs encore lisibles aux rues disparues.

C’est au 47, rue Thiers, rebaptisée en 1963 avenue René-Coty, dans les murs d’un actuel salon de coiffure, que se situait de 1901 à 1920 la mercerie Queneau. Raymond Queneau passe ses deux premières années en nourrice à Sanvic et à Graville. Il est baptisé à l’église de Bléville le 12 septembre 1903. Il réintègre, à partir de l’automne 1905, l’appartement situé juste au-dessus du magasin.

En 1914, Le Havre devient port des armées du Commonwealth, tandis que Sainte-Adresse, commune limitrophe, accueille le gouvernement belge en exil. Des Écossais en kilt, des Australiens en short, des sikhs en turbans, des militaires belges arpentent la ville, rejoints à partir de 1916 par des ouvriers chinois. La ville portuaire n’aura jamais été aussi cosmopolite. Raymond Queneau parcourt, entre 11 et 15 ans,  les rues d’une ville qui parle tant de langages et de sonorités qu’elles confortent son goût des mots, des dialogues et de leurs retranscriptions phonétiques.

L’appartement est situé à proximité d’une place très animée. Depuis le balcon, Raymond Queneau assiste aux festivités et défilés, ainsi qu’à la fête chinoise d’octobre 1916 qui lui inspire la scène d’ouverture d’Un rude hiver, roman paru en 1939, qui se déroule au Havre durant la guerre de 1914-1918.

[…]

Extrait de l’ouvrage : Balade en Seine-Maritime, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mars 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *