Max Jacob à Saint-Benoît-sur-Loire

SAINT-BENOÎT-SUR-LOIRE

Max Jacob : le poète pénitent de Saint-Benoît-sur-Loire

par Patricia Sustrac

 

 

Le 24 juin 1921, quand la carriole quitte la levée et découvre la majestueuse basilique romane bordée par les platanes ondoyants, Max Jacob comprend qu’il va vivre « l’un des plus beaux paysages du monde, le plus bel équilibre entre les masses de pierre, les masses de verdure et la masse d’eau.» Il vient de trouver son installation « à la campagne près d’un bon curé pour travailler et prier tranquille. »

Amis des peintres, de Picasso en particulier, Max Jacob a participé à l’effervescence des avant-gardes picturales et littéraires parisiennes. Il est l’un des éclaireurs d’une relation profonde dans l’écriture du siècle entre la poésie et la peinture, un rénovateur des qualités plastiques et musicales du poème en prose dont il va jusqu’à revendiquer la paternité. Son œuvre, tout spécialement Le Cornet à dés (1917) a influencé de nombreux jeunes poètes au rang desquels Aragon, Malraux, Breton, Eluard, Reverdy…

L’Abbé Fleureau qui accueille son hôte au presbytère reçoit donc un écrivain et un peintre célèbre mais surtout un croyant tourmenté. Issu d’une famille d’origine juive non pratiquante, Max Jacob espère qu’une existence nouvelle refondera les enjeux spirituels initiés par sa conversion au catholicisme née de sa vision miraculeuse en 1909. Pour l’heure, l’abbé s’accommode des « épanouissements de remords et de repentirs » d’un fumeur de tabac de 45 ans qui manque d’incendier sa chambre – sans doute la plus belle – celle que « l’on donne à l’évêque quand il est en tournée. » En septembre, le poète s’installe, plus à son aise, au monastère désaffecté jouxtant le portail nord de la basilique. Il y dispose d’un vaste cabinet de travail, d’une ancienne cellule et d’un oratoire…

 

Extrait de l’ouvrage : Balade en région Centre, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *