Marmontel à Bort-les-Orgues

BORT-LES-ORGUES

Marmontel le Limousin, d’après ses Mémoires,
par Jacques Wagner
(extrait)

Marmontel ne brille peut-être pas dans la famille des écrivains illustres des Lumières, mais il n’a jamais été totalement éclipsé de la scène littéraire, grâce à ses Mémoires (d’un père pour servir à l’instruction de ses enfants) rédigés à partir de 1793, par celui qui se qualifiait de « vieux solitaire d’Habloville », village normand où il décéda en décembre 1799.

Après avoir été durant plus de quarante ans mêlé à la vie littéraire qui lui conféra gloire et richesses, il connut la décadence et le dénuement (la Révolution française lui fit perdre « toute sa petite fortune littéraire ») et put, retiré « tout doucement dans sa chaumière », « achever d’y vieillir en s’occupant de l’éducation de ses enfants », fier et pauvre, retrouvant, aux heures ultimes de sa carrière, la situation, géographique, matérielle et morale, de ses débuts : province, vie modeste et vertueuse, souci de la famille.

Marmontel fut en effet un fils de la campagne montagneuse du Limousin avant de monter à Paris en 1745 grâce à ses succès scolaires et académiques. Né en 1723 dans un bourg corrézien, Bort-les-Orgues, il vécut en jeune rural éduqué dans la métairie de son père artisan tailleur durant ses quinze premières années sous le regard attentif et inquiet d’une mère pieuse et ambitieuse. Par le biais des ecclésiastiques qui s’occupaient activement de la jeunesse dans ces terroirs lointains et isolés, il bénéficia d’une formation classique suffisante pour être admis par les Jésuites, d’abord au collège de Mauriac à l’hiver 1734, puis au lycée de Clermont-Ferrand à l’automne 1738, puis enfin à l’université de Toulouse à la rentrée 1741 et à l’académie des sciences en 1744, et réussir à gagner des prix de poésie aux concours des Jeux floraux, à plusieurs reprises, avant d’être invité par Voltaire à rejoindre Paris.

[…]

Extrait de l’ouvrage : Balade en Limousin, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mars 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *