Yvon Le Men à Lannion

LANNION

Il fait un temps de poème
dans le Trégor d’Yvon Le Men

par Annie Kerhervé
(extrait)

Yvon Le Men, sans rejeter l’ancien nom de son département, « les Côtes-du-Nord », qui le fait « rêver aux îles bienheureuses de la grande mer du Nord », apprécie le nouveau, car dans « Côtes-d’Armor » il y a « Armor, ce nom qui vient autant du ciel que de la mer ». C’est là, plus exactement dans le Trégor, qu’Yvon Le Men a passé son enfance et a choisi de vivre, entre les estuaires du Jaudy et du Léguer.

Né le 10 février 1953 à Tréguier, il a vécu sa jeunesse à Saint-Renaud, un hameau proche de La Roche-Derrien. Il y a connu une vie calme rythmée par des sorties au bois avec sa mère, la recherche de noisettes, de cresson ou de châtaignes avec son grand-père paternel, la cueillette de feuilles d’oseille, d’aubépine, de primevères sur le chemin de Saint-Renaud à Traou-Dour avec sa sœur Françoise. Il allait dénicher des œufs de mésange ou traquer des plies dans l’estuaire du Jaudy, il assistait à des scènes de battage, se réjouissait que les merles qui venaient voler les fruits des cerisiers réussissent à échapper aux tirs maladroits de son père.

Quand il évoque son enfance, il le fait toujours avec à la fois beaucoup de tendresse et d’humour. Il nous livre dans ses récits des morceaux de vie, les samedis soirs où l’abbé Toudic venait partager la soupe et une partie de belote, sa course sur la vieille bicyclette de sa grand-mère à la poste de La Roche-Derrien, ou l’accident de mobylette qui en 1963 les a renversés, son père et lui, sur la neige.

Il entre en pension pour sept ans au lycée de Tréguier. C’est une vie différente, il se fait des camarades, découvre les filles, est marqué par la personnalité de certains professeurs, vit mai 68… Mais la vraie rupture intervient lorsque son père meurt la veille de son entrée en quatrième. C’est un choc, le passage prématuré de l’enfance à l’âge adulte. Sa mère trouve une place de veilleuse de nuit à Tréguier, mais la vie avec quatre enfants est difficile.

[…]

 

Extrait de l’ouvrage : Balade en Bretagne Nord, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mars 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *