Jean-Paul Chavent à Ligneyrac

LIGNEYRAC

Jean-Paul Chavent en citations,
par Michel Peyramaure
(extrait)

Jean-Paul Chavent est né à Brive en 1949. Enfance aimable et introvertie, cancre discret (scolarité obstinément passée à lire), autodidacte. Successivement tourneur-ajusteur, journaliste, formateur en éducabilité cognitive, il est actuellement conseiller artistique du Pôle régional d’éducation à l’image et au cinéma. Depuis plus de trente ans, il vit, rêve et travaille près de Turenne. Après Violet ou le Nouveau Monde, il a publié une douzaine de romans, d’essais et de nouvelles, parmi lesquels L’Heure du Coq, Le dieu qui dort, Fin’Amor, La Chair du monde

« Seul le style devrait constituer la biographie d’un écrivain », dit-il, citant Nabokov, auquel son dernier roman, Le monde entier est ma cachette rend hommage.

« Les mots, seul corps. La langue, seule biographie », prétend-il. « Ce que nous citons, c’est ce que nous sommes. » Nous l’avons pris au mot en lui proposant de jouer à l’autoportrait sous la forme d’un abécédaire :

Amour : Je reste romancier jusque dans mes caresses. G. de Maupassant

Art : La beauté est une flèche lente.  F. Nietzsche

Borgne : « Quand mes amis sont borgnes, je les regarde de profil. » Joubert

Enfance : « Quiconque survit à son enfance dispose d’une assez ample information sur la vie pour le restant de ses jours. » F. O’Connor

Futur : « À partir d’un certain degré d’inhumanité, dont nous sommes assez proches, rien ne pourra plus arriver qui concerne l’homme, parce que l’homme n’y sera plus. Le non-homme qui pourrait, peut-être, résister à ces excès d’inhumain n’intéresse pas l’homme que nous sommes encore. » Ceronetti

[…]
Extrait de l’ouvrage : Balade en Limousin, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mars 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *