Noël du Fail à Rennes

RENNES

Noël Du Fail, gentilhomme, magistrat et conteur,
par Valerio Cordiner et Marie-Claire Thomine
(extrait)

L’entrée de Noël Du Fail en littérature s’accompagne de jeux de mots : le recueil des Propos Rustiques, publié à Lyon, chez le célèbre imprimeur Jean de Tournes, est signé de son double narratif, Léon Ladulfi, lequel est qualifié de « champenois » : l’épithète guide le lecteur vers une fausse piste géographique (la Champagne) tout en indiquant, par une création lexicale, un enracinement rural (de la campagne) ; Léon Ladulfi s’est en effet « retiré aux champs, pour illec plus commodément et à l’ayse parachever certain negoce » et prétend restituer dans son « brief discours » les conversations qu’il a surprises entre des villageois. En dépit de ce déguisement liminaire et de la géographie fantaisiste ou vague de ses recueils, l’écrivain breton – son œuvre en témoigne – est fortement attaché à sa région natale, à la ville de Rennes (dont la grosse horloge, par sa puissante sonorité, rassure Eutrapel lorsqu’il se perd « en la forest de Liffré ») comme à la campagne environnante.

Noël Du Fail naît vers 1520 dans le manoir de Château-Letard en Haute Bretagne, cadet d’une famille modérément pourvue de l’ancienne noblesse armoricaine. Formé par des précepteurs locaux, il arrive à Paris en 1540 pour suivre les cours de droit. L’accompagne un vieux mentor, Colin Briand de Pleumeleuc, procureur auprès de la cour seigneuriale de M. François Du Fail, frère aîné de Noël, (deux hommes qui inspireront à l’écrivain les figures de Lupolde et de Polygame dans son tout dernier recueil).

[…]

Extrait de l’ouvrage : Balade en Bretagne Nord, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mars 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *