Colette à Saint-Coulomb

SAINT-COULOMB

Lorsque Colette allait bretonner
par Françoise Giraudet
(extrait)

 

 

 

« Nous voilà dans le pays des pierres fantastiques, des coiffes blanches, des plaines d’ajoncs et de genêts qui, en ce moment sont en or sur la route, c’est un éblouissement ! La ville est laide, une vermine d’enfants grouille partout, qui ont le nez rouge, des croûtes partout, les yeux malades et collés.»

En 1894, lors d’une convalescence à Belle-Île l’auteure découvre la Bretagne. C’est un choc avec la mer, la terre de brumes et de tempêtes, et aussi la pauvreté voire la misère : « Pour la première fois de ma vie, je goûtais, je touchais le sel, le sable, l’algue, le lit odorant et mouillé de la mer qui se retire, le poisson ruisselant». La côte nord va enchanter Colette et tenir une grande place dans son œuvre. En 1909, Colette et Missy, abandonnant le Crotoy, leur villégiature habituelle, cherchent à acquérir une maison sur la côte malouine au climat clément. Ce sera une demeure de capitaine baleinier, Rozven, « située au fond du joli vallon qui descend à la plage de la Touesse » et « cachée dans un bouquet de verdure, de troènes odorants », sur la commune de Saint-Coulomb. Comme la baronne de La Crest refuse de vendre sa villa à la marquise habillée en homme, c’est Colette qui en devient acquéreur, bien que payée et meublée par Missy. Mais la liaison entre les deux femmes prend fin car Colette vit une relation amoureuse avec Henry de Jouvenel, son futur époux. Missy, « grand seigneur » laisse la propriété à l’écrivain comme cadeau d’adieu et s’installe non loin de là, villa Primerose. Le chemin du Blé en herbe conduit en pente douce à la plage de la Touesse, sertie par la pointe du Meinga et par celle du Grand-Nez et la mer baigne un sable fin, gorgé de sel, et des rochers abritant crabes, tourteaux et fucus.

Morny, nièce de Napoléon III, marquise de Belbeuf.

[…]

 

Extrait de l’ouvrage : Balade en Bretagne Nord, sur les pas des écrivains (c) Alexandrines, mars 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *